7 tagged articles Angela LANSBURY

(POUR LES FANS DE MARILYN, MY NEW BLOG, clic on THE RARE COLOR CANDID PICTURE of Marilyn or clic on the pix of Clint WALKER for my other blog, HOLLYWOOD in KODACHROME)... On commence avec Ann SHERIDAN (de son vrai nom : Clara Lou SHERIDAN) est une actrice et productrice américaine née le 21 février 1915 à DENTON, Texas (États-Unis), morte le 21 janvier 1967 à Los Angeles, (Californie). 06/05/2012

HOLLYWOOD in Kodachrome / Cibachrome / Ektachrome
Le tout HOLLYWOOD réunit sur un blog, avec à chaque fois des photos différentes...
hollywood-kodachrome.skyrock.com

Marilyn-MONROE rare & candid
Une vie de 36 ans
marilyn-rare-and-candid.skyrock.com



(POUR LES FANS DE MARILYN, MY NEW BLOG, clic on THE RARE COLOR CANDID PICTURE of Marilyn or clic on the pix of Clint WALKER for my other blog, HOLLYWOOD in KODACHROME)... On commence avec Ann SHERIDAN (de son vrai nom : Clara Lou SHERIDAN) est une actrice et productrice américaine née le 21 février 1915 à DENTON, Texas (États-Unis), morte le 21 janvier 1967 à Los Angeles, (Californie).
(POUR LES FANS DE MARILYN, MY NEW BLOG, clic on THE RARE COLOR CANDID PICTURE of Marilyn or clic on the pix of Clint WALKER for my other blog, HOLLYWOOD in KODACHROME)... On commence avec Ann SHERIDAN (de son vrai nom : Clara Lou SHERIDAN) est une actrice et productrice américaine née le 21 février 1915 à DENTON, Texas (États-Unis), morte le 21 janvier 1967 à Los Angeles, (Californie).
(POUR LES FANS DE MARILYN, MY NEW BLOG, clic on THE RARE COLOR CANDID PICTURE of Marilyn or clic on the pix of Clint WALKER for my other blog, HOLLYWOOD in KODACHROME)... On commence avec Ann SHERIDAN (de son vrai nom : Clara Lou SHERIDAN) est une actrice et productrice américaine née le 21 février 1915 à DENTON, Texas (États-Unis), morte le 21 janvier 1967 à Los Angeles, (Californie).
(POUR LES FANS DE MARILYN, MY NEW BLOG, clic on THE RARE COLOR CANDID PICTURE of Marilyn or clic on the pix of Clint WALKER for my other blog, HOLLYWOOD in KODACHROME)... On commence avec Ann SHERIDAN (de son vrai nom : Clara Lou SHERIDAN) est une actrice et productrice américaine née le 21 février 1915 à DENTON, Texas (États-Unis), morte le 21 janvier 1967 à Los Angeles, (Californie).
(POUR LES FANS DE MARILYN, MY NEW BLOG, clic on THE RARE COLOR CANDID PICTURE of Marilyn or clic on the pix of Clint WALKER for my other blog, HOLLYWOOD in KODACHROME)... On commence avec Ann SHERIDAN (de son vrai nom : Clara Lou SHERIDAN) est une actrice et productrice américaine née le 21 février 1915 à DENTON, Texas (États-Unis), morte le 21 janvier 1967 à Los Angeles, (Californie).
(POUR LES FANS DE MARILYN, MY NEW BLOG, clic on THE RARE COLOR CANDID PICTURE of Marilyn or clic on the pix of Clint WALKER for my other blog, HOLLYWOOD in KODACHROME)... On commence avec Ann SHERIDAN (de son vrai nom : Clara Lou SHERIDAN) est une actrice et productrice américaine née le 21 février 1915 à DENTON, Texas (États-Unis), morte le 21 janvier 1967 à Los Angeles, (Californie).

Tags : Ann SHERIDAN

Angela Brigid LANSBURY est une actrice anglaise naturalisée américaine, née le 16 octobre 1925 à Londres (Royaume-Uni). 07/05/2012

Angela Brigid LANSBURY est une actrice anglaise naturalisée américaine, née le 16 octobre 1925 à Londres (Royaume-Uni).
Angela Brigid LANSBURY est une actrice anglaise naturalisée américaine, née le 16 octobre 1925 à Londres (Royaume-Uni).
Angela Brigid LANSBURY est une actrice anglaise naturalisée américaine, née le 16 octobre 1925 à Londres (Royaume-Uni).
Angela Brigid LANSBURY est une actrice anglaise naturalisée américaine, née le 16 octobre 1925 à Londres (Royaume-Uni).
Angela Brigid LANSBURY est une actrice anglaise naturalisée américaine, née le 16 octobre 1925 à Londres (Royaume-Uni).
Angela Brigid LANSBURY est une actrice anglaise naturalisée américaine, née le 16 octobre 1925 à Londres (Royaume-Uni).
Angela Brigid LANSBURY est une actrice anglaise naturalisée américaine, née le 16 octobre 1925 à Londres (Royaume-Uni).
Angela Brigid LANSBURY est une actrice anglaise naturalisée américaine, née le 16 octobre 1925 à Londres (Royaume-Uni).

Tags : Angela LANSBURY - Kay KENDALL

De Mai 1966 à Mars 1968, Angela LANSBURY joue le rôle de Mame DENNIS dans la pièce musicale "Mame". 20/08/2012

De Mai 1966 à Mars 1968, Angela LANSBURY joue le rôle de Mame DENNIS dans la pièce musicale "Mame".

De Mai 1966 à Mars 1968, Angela LANSBURY joue le rôle de Mame DENNIS dans la pièce musicale "Mame".
De Mai 1966 à Mars 1968, Angela LANSBURY joue le rôle de Mame DENNIS dans la pièce musicale "Mame".
De Mai 1966 à Mars 1968, Angela LANSBURY joue le rôle de Mame DENNIS dans la pièce musicale "Mame".
De Mai 1966 à Mars 1968, Angela LANSBURY joue le rôle de Mame DENNIS dans la pièce musicale "Mame".
De Mai 1966 à Mars 1968, Angela LANSBURY joue le rôle de Mame DENNIS dans la pièce musicale "Mame".

Tags : Angela LANSBURY

Un peu d'histoire / Peu d'études ont été faites sur le statut de la femme au Moyen Âge en France. L'image de la femme confinée à la sphère domestique et à l'éducation des enfants relève plus d'une idée préconçue que d'une réalité vraiment connue ou étudiée sérieusement. Ce que nous savons des femmes vient de celles qui ont exercé un artisanat ou travaillé en collaboration avec leur homme. Des lettres de famille font un rapport des mariages qui étaient des partenariats affectueux. Selon l'historienne Régine PERNOUD, il semble important de sortir des caricatures qui caractériseraient la condition des femmes au Moyen Âge comme la pire. En effet, il s'avère, par exemple, qu'elles possédaient le droit de vote dans les assemblées. Leur domaine s'est peu à peu confiné et réduit à la sphère domestique avec l'avènement de la culture classique antique. Auparavant, elles avaient un rôle social réel et une vie professionnelle. N'oublions pas que les reines aussi étaient couronnées par l'archevêque de Rheims et qu'elles avaient leur autorité reconnue dans la sphère politique. Marie De MEDICIS fut la dernière reine couronnée. C'est plus tard que les reines seront complètement exclues de la sphère politique, à l'époque classique. Rappelons-nous que les femmes n'ont pas toujours été écartées du trône au Moyen Âge. La première disposition en ce sens est prise par Philippe Le BEL. Progressivement, les religieuses aussi se sont vu cloîtrées, mais cela n'a pas toujours été le cas au Moyen Âge. Certains abbesses avaient au Moyen Âge autant de pouvoir que certains seigneurs. Le rôle des femmes semble diminuer avec la montée de l'influence du droit romain qui ne leur est pas favorable et cette tendance se poursuivra avec la Renaissance. L'étude des actes notariés est une grande source pour comprendre et décrypter le statut des femmes ; ceux-ci montrent qu'elles ont possédé une plus grande autonomie qu'on ne l'imagine. Ainsi le statut de la femme autant dans la société civile qu'ecclésiastique semble se modifier au XIIIème siècle. C'est seulement au XVIème siècle qu'un arrêt du Parlement de 1593 écarte explicitement les femmes de toute fonction de l'État. (de haut en bas) Sophia LOREN / Bette DAVIS / Lana TURNER / Marina VLADY / Ava GARDNER / Janet LEIGH / Silvana PAMPANINI / Angela LANSBURY and Glynis JOHNS 01/11/2012

Un peu d'histoire / Peu d'études ont été faites sur le statut de la femme au Moyen Âge en France. L'image de la femme confinée à la sphère domestique et à l'éducation des enfants relève plus d'une idée préconçue que d'une réalité vraiment connue ou étudiée sérieusement. Ce que nous savons des femmes vient de celles qui ont exercé un artisanat ou travaillé en collaboration avec leur homme. Des lettres de famille font un rapport des mariages qui étaient des partenariats affectueux. Selon l'historienne Régine PERNOUD, il semble important de sortir des caricatures qui caractériseraient la condition des femmes au Moyen Âge comme la pire. En effet, il s'avère, par exemple, qu'elles possédaient le droit de vote dans les assemblées. Leur domaine s'est peu à peu confiné et réduit à la sphère domestique avec l'avènement de la culture classique antique. Auparavant, elles avaient un rôle social réel et une vie professionnelle. N'oublions pas que les reines aussi étaient couronnées par l'archevêque de Rheims et qu'elles avaient leur autorité reconnue dans la sphère politique. Marie De MEDICIS fut la dernière reine couronnée. C'est plus tard que les reines seront complètement exclues de la sphère politique, à l'époque classique. Rappelons-nous que les femmes n'ont pas toujours été écartées du trône au Moyen Âge. La première disposition en ce sens est prise par Philippe Le BEL. Progressivement, les religieuses aussi se sont vu cloîtrées, mais cela n'a pas toujours été le cas au Moyen Âge. Certains abbesses avaient au Moyen Âge autant de pouvoir que certains seigneurs. Le rôle des femmes semble diminuer avec la montée de l'influence du droit romain qui ne leur est pas favorable et cette tendance se poursuivra avec la Renaissance. L'étude des actes notariés est une grande source pour comprendre et décrypter le statut des femmes ; ceux-ci montrent qu'elles ont possédé une plus grande autonomie qu'on ne l'imagine. Ainsi le statut de la femme autant dans la société civile qu'ecclésiastique semble se modifier au XIIIème siècle. C'est seulement au XVIème siècle qu'un arrêt du Parlement de 1593 écarte explicitement les femmes de toute fonction de l'État. (de haut en bas) Sophia LOREN / Bette DAVIS / Lana TURNER / Marina VLADY / Ava GARDNER / Janet LEIGH / Silvana PAMPANINI / Angela LANSBURY and Glynis JOHNS
Un peu d'histoire / Peu d'études ont été faites sur le statut de la femme au Moyen Âge en France. L'image de la femme confinée à la sphère domestique et à l'éducation des enfants relève plus d'une idée préconçue que d'une réalité vraiment connue ou étudiée sérieusement. Ce que nous savons des femmes vient de celles qui ont exercé un artisanat ou travaillé en collaboration avec leur homme. Des lettres de famille font un rapport des mariages qui étaient des partenariats affectueux. Selon l'historienne Régine PERNOUD, il semble important de sortir des caricatures qui caractériseraient la condition des femmes au Moyen Âge comme la pire. En effet, il s'avère, par exemple, qu'elles possédaient le droit de vote dans les assemblées. Leur domaine s'est peu à peu confiné et réduit à la sphère domestique avec l'avènement de la culture classique antique. Auparavant, elles avaient un rôle social réel et une vie professionnelle. N'oublions pas que les reines aussi étaient couronnées par l'archevêque de Rheims et qu'elles avaient leur autorité reconnue dans la sphère politique. Marie De MEDICIS fut la dernière reine couronnée. C'est plus tard que les reines seront complètement exclues de la sphère politique, à l'époque classique. Rappelons-nous que les femmes n'ont pas toujours été écartées du trône au Moyen Âge. La première disposition en ce sens est prise par Philippe Le BEL. Progressivement, les religieuses aussi se sont vu cloîtrées, mais cela n'a pas toujours été le cas au Moyen Âge. Certains abbesses avaient au Moyen Âge autant de pouvoir que certains seigneurs. Le rôle des femmes semble diminuer avec la montée de l'influence du droit romain qui ne leur est pas favorable et cette tendance se poursuivra avec la Renaissance. L'étude des actes notariés est une grande source pour comprendre et décrypter le statut des femmes ; ceux-ci montrent qu'elles ont possédé une plus grande autonomie qu'on ne l'imagine. Ainsi le statut de la femme autant dans la société civile qu'ecclésiastique semble se modifier au XIIIème siècle. C'est seulement au XVIème siècle qu'un arrêt du Parlement de 1593 écarte explicitement les femmes de toute fonction de l'État. (de haut en bas) Sophia LOREN / Bette DAVIS / Lana TURNER / Marina VLADY / Ava GARDNER / Janet LEIGH / Silvana PAMPANINI / Angela LANSBURY and Glynis JOHNS
Un peu d'histoire / Peu d'études ont été faites sur le statut de la femme au Moyen Âge en France. L'image de la femme confinée à la sphère domestique et à l'éducation des enfants relève plus d'une idée préconçue que d'une réalité vraiment connue ou étudiée sérieusement. Ce que nous savons des femmes vient de celles qui ont exercé un artisanat ou travaillé en collaboration avec leur homme. Des lettres de famille font un rapport des mariages qui étaient des partenariats affectueux. Selon l'historienne Régine PERNOUD, il semble important de sortir des caricatures qui caractériseraient la condition des femmes au Moyen Âge comme la pire. En effet, il s'avère, par exemple, qu'elles possédaient le droit de vote dans les assemblées. Leur domaine s'est peu à peu confiné et réduit à la sphère domestique avec l'avènement de la culture classique antique. Auparavant, elles avaient un rôle social réel et une vie professionnelle. N'oublions pas que les reines aussi étaient couronnées par l'archevêque de Rheims et qu'elles avaient leur autorité reconnue dans la sphère politique. Marie De MEDICIS fut la dernière reine couronnée. C'est plus tard que les reines seront complètement exclues de la sphère politique, à l'époque classique. Rappelons-nous que les femmes n'ont pas toujours été écartées du trône au Moyen Âge. La première disposition en ce sens est prise par Philippe Le BEL. Progressivement, les religieuses aussi se sont vu cloîtrées, mais cela n'a pas toujours été le cas au Moyen Âge. Certains abbesses avaient au Moyen Âge autant de pouvoir que certains seigneurs. Le rôle des femmes semble diminuer avec la montée de l'influence du droit romain qui ne leur est pas favorable et cette tendance se poursuivra avec la Renaissance. L'étude des actes notariés est une grande source pour comprendre et décrypter le statut des femmes ; ceux-ci montrent qu'elles ont possédé une plus grande autonomie qu'on ne l'imagine. Ainsi le statut de la femme autant dans la société civile qu'ecclésiastique semble se modifier au XIIIème siècle. C'est seulement au XVIème siècle qu'un arrêt du Parlement de 1593 écarte explicitement les femmes de toute fonction de l'État. (de haut en bas) Sophia LOREN / Bette DAVIS / Lana TURNER / Marina VLADY / Ava GARDNER / Janet LEIGH / Silvana PAMPANINI / Angela LANSBURY and Glynis JOHNS
Un peu d'histoire / Peu d'études ont été faites sur le statut de la femme au Moyen Âge en France. L'image de la femme confinée à la sphère domestique et à l'éducation des enfants relève plus d'une idée préconçue que d'une réalité vraiment connue ou étudiée sérieusement. Ce que nous savons des femmes vient de celles qui ont exercé un artisanat ou travaillé en collaboration avec leur homme. Des lettres de famille font un rapport des mariages qui étaient des partenariats affectueux. Selon l'historienne Régine PERNOUD, il semble important de sortir des caricatures qui caractériseraient la condition des femmes au Moyen Âge comme la pire. En effet, il s'avère, par exemple, qu'elles possédaient le droit de vote dans les assemblées. Leur domaine s'est peu à peu confiné et réduit à la sphère domestique avec l'avènement de la culture classique antique. Auparavant, elles avaient un rôle social réel et une vie professionnelle. N'oublions pas que les reines aussi étaient couronnées par l'archevêque de Rheims et qu'elles avaient leur autorité reconnue dans la sphère politique. Marie De MEDICIS fut la dernière reine couronnée. C'est plus tard que les reines seront complètement exclues de la sphère politique, à l'époque classique. Rappelons-nous que les femmes n'ont pas toujours été écartées du trône au Moyen Âge. La première disposition en ce sens est prise par Philippe Le BEL. Progressivement, les religieuses aussi se sont vu cloîtrées, mais cela n'a pas toujours été le cas au Moyen Âge. Certains abbesses avaient au Moyen Âge autant de pouvoir que certains seigneurs. Le rôle des femmes semble diminuer avec la montée de l'influence du droit romain qui ne leur est pas favorable et cette tendance se poursuivra avec la Renaissance. L'étude des actes notariés est une grande source pour comprendre et décrypter le statut des femmes ; ceux-ci montrent qu'elles ont possédé une plus grande autonomie qu'on ne l'imagine. Ainsi le statut de la femme autant dans la société civile qu'ecclésiastique semble se modifier au XIIIème siècle. C'est seulement au XVIème siècle qu'un arrêt du Parlement de 1593 écarte explicitement les femmes de toute fonction de l'État. (de haut en bas) Sophia LOREN / Bette DAVIS / Lana TURNER / Marina VLADY / Ava GARDNER / Janet LEIGH / Silvana PAMPANINI / Angela LANSBURY and Glynis JOHNS
Un peu d'histoire / Peu d'études ont été faites sur le statut de la femme au Moyen Âge en France. L'image de la femme confinée à la sphère domestique et à l'éducation des enfants relève plus d'une idée préconçue que d'une réalité vraiment connue ou étudiée sérieusement. Ce que nous savons des femmes vient de celles qui ont exercé un artisanat ou travaillé en collaboration avec leur homme. Des lettres de famille font un rapport des mariages qui étaient des partenariats affectueux. Selon l'historienne Régine PERNOUD, il semble important de sortir des caricatures qui caractériseraient la condition des femmes au Moyen Âge comme la pire. En effet, il s'avère, par exemple, qu'elles possédaient le droit de vote dans les assemblées. Leur domaine s'est peu à peu confiné et réduit à la sphère domestique avec l'avènement de la culture classique antique. Auparavant, elles avaient un rôle social réel et une vie professionnelle. N'oublions pas que les reines aussi étaient couronnées par l'archevêque de Rheims et qu'elles avaient leur autorité reconnue dans la sphère politique. Marie De MEDICIS fut la dernière reine couronnée. C'est plus tard que les reines seront complètement exclues de la sphère politique, à l'époque classique. Rappelons-nous que les femmes n'ont pas toujours été écartées du trône au Moyen Âge. La première disposition en ce sens est prise par Philippe Le BEL. Progressivement, les religieuses aussi se sont vu cloîtrées, mais cela n'a pas toujours été le cas au Moyen Âge. Certains abbesses avaient au Moyen Âge autant de pouvoir que certains seigneurs. Le rôle des femmes semble diminuer avec la montée de l'influence du droit romain qui ne leur est pas favorable et cette tendance se poursuivra avec la Renaissance. L'étude des actes notariés est une grande source pour comprendre et décrypter le statut des femmes ; ceux-ci montrent qu'elles ont possédé une plus grande autonomie qu'on ne l'imagine. Ainsi le statut de la femme autant dans la société civile qu'ecclésiastique semble se modifier au XIIIème siècle. C'est seulement au XVIème siècle qu'un arrêt du Parlement de 1593 écarte explicitement les femmes de toute fonction de l'État. (de haut en bas) Sophia LOREN / Bette DAVIS / Lana TURNER / Marina VLADY / Ava GARDNER / Janet LEIGH / Silvana PAMPANINI / Angela LANSBURY and Glynis JOHNS
Un peu d'histoire / Peu d'études ont été faites sur le statut de la femme au Moyen Âge en France. L'image de la femme confinée à la sphère domestique et à l'éducation des enfants relève plus d'une idée préconçue que d'une réalité vraiment connue ou étudiée sérieusement. Ce que nous savons des femmes vient de celles qui ont exercé un artisanat ou travaillé en collaboration avec leur homme. Des lettres de famille font un rapport des mariages qui étaient des partenariats affectueux. Selon l'historienne Régine PERNOUD, il semble important de sortir des caricatures qui caractériseraient la condition des femmes au Moyen Âge comme la pire. En effet, il s'avère, par exemple, qu'elles possédaient le droit de vote dans les assemblées. Leur domaine s'est peu à peu confiné et réduit à la sphère domestique avec l'avènement de la culture classique antique. Auparavant, elles avaient un rôle social réel et une vie professionnelle. N'oublions pas que les reines aussi étaient couronnées par l'archevêque de Rheims et qu'elles avaient leur autorité reconnue dans la sphère politique. Marie De MEDICIS fut la dernière reine couronnée. C'est plus tard que les reines seront complètement exclues de la sphère politique, à l'époque classique. Rappelons-nous que les femmes n'ont pas toujours été écartées du trône au Moyen Âge. La première disposition en ce sens est prise par Philippe Le BEL. Progressivement, les religieuses aussi se sont vu cloîtrées, mais cela n'a pas toujours été le cas au Moyen Âge. Certains abbesses avaient au Moyen Âge autant de pouvoir que certains seigneurs. Le rôle des femmes semble diminuer avec la montée de l'influence du droit romain qui ne leur est pas favorable et cette tendance se poursuivra avec la Renaissance. L'étude des actes notariés est une grande source pour comprendre et décrypter le statut des femmes ; ceux-ci montrent qu'elles ont possédé une plus grande autonomie qu'on ne l'imagine. Ainsi le statut de la femme autant dans la société civile qu'ecclésiastique semble se modifier au XIIIème siècle. C'est seulement au XVIème siècle qu'un arrêt du Parlement de 1593 écarte explicitement les femmes de toute fonction de l'État. (de haut en bas) Sophia LOREN / Bette DAVIS / Lana TURNER / Marina VLADY / Ava GARDNER / Janet LEIGH / Silvana PAMPANINI / Angela LANSBURY and Glynis JOHNS
Un peu d'histoire / Peu d'études ont été faites sur le statut de la femme au Moyen Âge en France. L'image de la femme confinée à la sphère domestique et à l'éducation des enfants relève plus d'une idée préconçue que d'une réalité vraiment connue ou étudiée sérieusement. Ce que nous savons des femmes vient de celles qui ont exercé un artisanat ou travaillé en collaboration avec leur homme. Des lettres de famille font un rapport des mariages qui étaient des partenariats affectueux. Selon l'historienne Régine PERNOUD, il semble important de sortir des caricatures qui caractériseraient la condition des femmes au Moyen Âge comme la pire. En effet, il s'avère, par exemple, qu'elles possédaient le droit de vote dans les assemblées. Leur domaine s'est peu à peu confiné et réduit à la sphère domestique avec l'avènement de la culture classique antique. Auparavant, elles avaient un rôle social réel et une vie professionnelle. N'oublions pas que les reines aussi étaient couronnées par l'archevêque de Rheims et qu'elles avaient leur autorité reconnue dans la sphère politique. Marie De MEDICIS fut la dernière reine couronnée. C'est plus tard que les reines seront complètement exclues de la sphère politique, à l'époque classique. Rappelons-nous que les femmes n'ont pas toujours été écartées du trône au Moyen Âge. La première disposition en ce sens est prise par Philippe Le BEL. Progressivement, les religieuses aussi se sont vu cloîtrées, mais cela n'a pas toujours été le cas au Moyen Âge. Certains abbesses avaient au Moyen Âge autant de pouvoir que certains seigneurs. Le rôle des femmes semble diminuer avec la montée de l'influence du droit romain qui ne leur est pas favorable et cette tendance se poursuivra avec la Renaissance. L'étude des actes notariés est une grande source pour comprendre et décrypter le statut des femmes ; ceux-ci montrent qu'elles ont possédé une plus grande autonomie qu'on ne l'imagine. Ainsi le statut de la femme autant dans la société civile qu'ecclésiastique semble se modifier au XIIIème siècle. C'est seulement au XVIème siècle qu'un arrêt du Parlement de 1593 écarte explicitement les femmes de toute fonction de l'État. (de haut en bas) Sophia LOREN / Bette DAVIS / Lana TURNER / Marina VLADY / Ava GARDNER / Janet LEIGH / Silvana PAMPANINI / Angela LANSBURY and Glynis JOHNS
Un peu d'histoire / Peu d'études ont été faites sur le statut de la femme au Moyen Âge en France. L'image de la femme confinée à la sphère domestique et à l'éducation des enfants relève plus d'une idée préconçue que d'une réalité vraiment connue ou étudiée sérieusement. Ce que nous savons des femmes vient de celles qui ont exercé un artisanat ou travaillé en collaboration avec leur homme. Des lettres de famille font un rapport des mariages qui étaient des partenariats affectueux. Selon l'historienne Régine PERNOUD, il semble important de sortir des caricatures qui caractériseraient la condition des femmes au Moyen Âge comme la pire. En effet, il s'avère, par exemple, qu'elles possédaient le droit de vote dans les assemblées. Leur domaine s'est peu à peu confiné et réduit à la sphère domestique avec l'avènement de la culture classique antique. Auparavant, elles avaient un rôle social réel et une vie professionnelle. N'oublions pas que les reines aussi étaient couronnées par l'archevêque de Rheims et qu'elles avaient leur autorité reconnue dans la sphère politique. Marie De MEDICIS fut la dernière reine couronnée. C'est plus tard que les reines seront complètement exclues de la sphère politique, à l'époque classique. Rappelons-nous que les femmes n'ont pas toujours été écartées du trône au Moyen Âge. La première disposition en ce sens est prise par Philippe Le BEL. Progressivement, les religieuses aussi se sont vu cloîtrées, mais cela n'a pas toujours été le cas au Moyen Âge. Certains abbesses avaient au Moyen Âge autant de pouvoir que certains seigneurs. Le rôle des femmes semble diminuer avec la montée de l'influence du droit romain qui ne leur est pas favorable et cette tendance se poursuivra avec la Renaissance. L'étude des actes notariés est une grande source pour comprendre et décrypter le statut des femmes ; ceux-ci montrent qu'elles ont possédé une plus grande autonomie qu'on ne l'imagine. Ainsi le statut de la femme autant dans la société civile qu'ecclésiastique semble se modifier au XIIIème siècle. C'est seulement au XVIème siècle qu'un arrêt du Parlement de 1593 écarte explicitement les femmes de toute fonction de l'État. (de haut en bas) Sophia LOREN / Bette DAVIS / Lana TURNER / Marina VLADY / Ava GARDNER / Janet LEIGH / Silvana PAMPANINI / Angela LANSBURY and Glynis JOHNS

Tags : Sophia LOREN - Bette DAVIS - Lana TURNER - Marina VLADY - Ava GARDNER - Janet LEIGH - Silvana PAMPANINI - Angela LANSBURY - Glynis JOHNS

Pour FANS AVERTIS / Les STARS de la M.G.M. à la grande époque... (1949) (de gauche à droite et de haut en bas, j'ai pu reconnaître) Alexis SMITH / Ann SOTHERN / Audrey TOTTER / Esther WILLIAMS / Jeannette MacDONALD / Ann MILLER / Jane POWELL / Ginger ROGERS / Katharine HEPBURN / Jennifer JONES / Angela LANSBURY / Janet LEIGH / Gloria De HAVEN / Vera ELLEN / Ava GARDNER / Judy GARLAND / Betty GARRETT / Kathryn GRAYSON / June ALLYSON / Mary ASTOR / Ethel BARRYMORE / Spring BYINGTON / Arlene DAHL et la chienne LASSIE... 20/11/2012

Pour FANS AVERTIS / Les STARS de la M.G.M. à la grande époque... (1949)  (de gauche à droite et de haut en bas, j'ai pu reconnaître) Alexis SMITH / Ann SOTHERN / Audrey TOTTER / Esther WILLIAMS / Jeannette MacDONALD / Ann MILLER / Jane POWELL / Ginger ROGERS / Katharine HEPBURN / Jennifer JONES / Angela LANSBURY / Janet LEIGH / Gloria De HAVEN / Vera ELLEN / Ava GARDNER / Judy GARLAND / Betty GARRETT / Kathryn GRAYSON / June ALLYSON / Mary ASTOR / Ethel BARRYMORE / Spring BYINGTON / Arlene DAHL et la chienne LASSIE...

Pour FANS AVERTIS / Les STARS de la M.G.M. à la grande époque... (1949)  (de gauche à droite et de haut en bas, j'ai pu reconnaître) Alexis SMITH / Ann SOTHERN / Audrey TOTTER / Esther WILLIAMS / Jeannette MacDONALD / Ann MILLER / Jane POWELL / Ginger ROGERS / Katharine HEPBURN / Jennifer JONES / Angela LANSBURY / Janet LEIGH / Gloria De HAVEN / Vera ELLEN / Ava GARDNER / Judy GARLAND / Betty GARRETT / Kathryn GRAYSON / June ALLYSON / Mary ASTOR / Ethel BARRYMORE / Spring BYINGTON / Arlene DAHL et la chienne LASSIE...

Tags : Evelyn KEYES - Esther WILLIAMS - Ann MILLER - Jane POWELL - Ginger ROGERS - Katharine HEPBURN - Jennifer JONES - Angela LANSBURY - Janet LEIGH - Vera ELLEN - Ava GARDNER - Judy GARLAND - Kathryn GRAYSON - June ALLYSON - Arlene DAHL - Spring BYINGTON - Gloria De HAVEN - Audrey TOTTER - Ann SOTHERN - Betty GARRETT - Jeannette MacDONALD - Alexis SMITH

14 FEVRIER (part 2) : Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des couples. Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un c½ur ou un Cupidon ailé. (de haut en bas) Lauren BACALL and Humphrey BOGART / Grace KELLY and RAINIER III / Angela LANSBURY and Peter SHAW / Natalie WOOD and Robert WAGNER / Janet LEIGH and Tony CURTIS / Marge and Gover CHAMPION / Romy SCHNEIDER and Alain DELON / Marilyn and Arthur MILLER 14/02/2013

14 FEVRIER (part 2) : Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des couples. Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un c½ur ou un Cupidon ailé. (de haut en bas) Lauren BACALL and Humphrey BOGART / Grace KELLY and RAINIER III / Angela LANSBURY and Peter SHAW / Natalie WOOD and Robert WAGNER / Janet LEIGH and Tony CURTIS / Marge and Gover CHAMPION / Romy SCHNEIDER and Alain DELON / Marilyn and Arthur MILLER
14 FEVRIER (part 2) : Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des couples. Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un c½ur ou un Cupidon ailé. (de haut en bas) Lauren BACALL and Humphrey BOGART / Grace KELLY and RAINIER III / Angela LANSBURY and Peter SHAW / Natalie WOOD and Robert WAGNER / Janet LEIGH and Tony CURTIS / Marge and Gover CHAMPION / Romy SCHNEIDER and Alain DELON / Marilyn and Arthur MILLER
14 FEVRIER (part 2) : Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des couples. Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un c½ur ou un Cupidon ailé. (de haut en bas) Lauren BACALL and Humphrey BOGART / Grace KELLY and RAINIER III / Angela LANSBURY and Peter SHAW / Natalie WOOD and Robert WAGNER / Janet LEIGH and Tony CURTIS / Marge and Gover CHAMPION / Romy SCHNEIDER and Alain DELON / Marilyn and Arthur MILLER
14 FEVRIER (part 2) : Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des couples. Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un c½ur ou un Cupidon ailé. (de haut en bas) Lauren BACALL and Humphrey BOGART / Grace KELLY and RAINIER III / Angela LANSBURY and Peter SHAW / Natalie WOOD and Robert WAGNER / Janet LEIGH and Tony CURTIS / Marge and Gover CHAMPION / Romy SCHNEIDER and Alain DELON / Marilyn and Arthur MILLER
14 FEVRIER (part 2) : Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des couples. Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un c½ur ou un Cupidon ailé. (de haut en bas) Lauren BACALL and Humphrey BOGART / Grace KELLY and RAINIER III / Angela LANSBURY and Peter SHAW / Natalie WOOD and Robert WAGNER / Janet LEIGH and Tony CURTIS / Marge and Gover CHAMPION / Romy SCHNEIDER and Alain DELON / Marilyn and Arthur MILLER
14 FEVRIER (part 2) : Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des couples. Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un c½ur ou un Cupidon ailé. (de haut en bas) Lauren BACALL and Humphrey BOGART / Grace KELLY and RAINIER III / Angela LANSBURY and Peter SHAW / Natalie WOOD and Robert WAGNER / Janet LEIGH and Tony CURTIS / Marge and Gover CHAMPION / Romy SCHNEIDER and Alain DELON / Marilyn and Arthur MILLER
14 FEVRIER (part 2) : Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des couples. Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un c½ur ou un Cupidon ailé. (de haut en bas) Lauren BACALL and Humphrey BOGART / Grace KELLY and RAINIER III / Angela LANSBURY and Peter SHAW / Natalie WOOD and Robert WAGNER / Janet LEIGH and Tony CURTIS / Marge and Gover CHAMPION / Romy SCHNEIDER and Alain DELON / Marilyn and Arthur MILLER
14 FEVRIER (part 2) : Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des couples. Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un c½ur ou un Cupidon ailé. (de haut en bas) Lauren BACALL and Humphrey BOGART / Grace KELLY and RAINIER III / Angela LANSBURY and Peter SHAW / Natalie WOOD and Robert WAGNER / Janet LEIGH and Tony CURTIS / Marge and Gover CHAMPION / Romy SCHNEIDER and Alain DELON / Marilyn and Arthur MILLER

Tags : Lauren BACALL - Grace KELLY - Angela LANSBURY - Natalie WOOD - Janet LEIGH - Marge CHAMPION - Romy SCHNEIDER - Marilyn MONROE

MONDANITES / Ou quand nos STARS sont de sortie... (de haut en bas) Ava GARDNER and Rainier III / Jeanne CRAIN / Anne BANCROFT / Betty GRABLE / Elizabeth TAYLOR and Eddie FISHER / Marge, Gower CHAMPION and Debbie REYNOLDS / Lana TURNER / Kay KENDALL, Rex HARRISON and Angela LANSBURY 04/04/2013

MONDANITES / Ou quand nos STARS sont de sortie... (de haut en bas) Ava GARDNER and Rainier III / Jeanne CRAIN / Anne BANCROFT / Betty GRABLE / Elizabeth TAYLOR and Eddie FISHER / Marge, Gower CHAMPION and Debbie REYNOLDS / Lana TURNER / Kay KENDALL, Rex HARRISON and Angela LANSBURY
MONDANITES / Ou quand nos STARS sont de sortie... (de haut en bas) Ava GARDNER and Rainier III / Jeanne CRAIN / Anne BANCROFT / Betty GRABLE / Elizabeth TAYLOR and Eddie FISHER / Marge, Gower CHAMPION and Debbie REYNOLDS / Lana TURNER / Kay KENDALL, Rex HARRISON and Angela LANSBURY
MONDANITES / Ou quand nos STARS sont de sortie... (de haut en bas) Ava GARDNER and Rainier III / Jeanne CRAIN / Anne BANCROFT / Betty GRABLE / Elizabeth TAYLOR and Eddie FISHER / Marge, Gower CHAMPION and Debbie REYNOLDS / Lana TURNER / Kay KENDALL, Rex HARRISON and Angela LANSBURY
MONDANITES / Ou quand nos STARS sont de sortie... (de haut en bas) Ava GARDNER and Rainier III / Jeanne CRAIN / Anne BANCROFT / Betty GRABLE / Elizabeth TAYLOR and Eddie FISHER / Marge, Gower CHAMPION and Debbie REYNOLDS / Lana TURNER / Kay KENDALL, Rex HARRISON and Angela LANSBURY
MONDANITES / Ou quand nos STARS sont de sortie... (de haut en bas) Ava GARDNER and Rainier III / Jeanne CRAIN / Anne BANCROFT / Betty GRABLE / Elizabeth TAYLOR and Eddie FISHER / Marge, Gower CHAMPION and Debbie REYNOLDS / Lana TURNER / Kay KENDALL, Rex HARRISON and Angela LANSBURY
MONDANITES / Ou quand nos STARS sont de sortie... (de haut en bas) Ava GARDNER and Rainier III / Jeanne CRAIN / Anne BANCROFT / Betty GRABLE / Elizabeth TAYLOR and Eddie FISHER / Marge, Gower CHAMPION and Debbie REYNOLDS / Lana TURNER / Kay KENDALL, Rex HARRISON and Angela LANSBURY
MONDANITES / Ou quand nos STARS sont de sortie... (de haut en bas) Ava GARDNER and Rainier III / Jeanne CRAIN / Anne BANCROFT / Betty GRABLE / Elizabeth TAYLOR and Eddie FISHER / Marge, Gower CHAMPION and Debbie REYNOLDS / Lana TURNER / Kay KENDALL, Rex HARRISON and Angela LANSBURY
MONDANITES / Ou quand nos STARS sont de sortie... (de haut en bas) Ava GARDNER and Rainier III / Jeanne CRAIN / Anne BANCROFT / Betty GRABLE / Elizabeth TAYLOR and Eddie FISHER / Marge, Gower CHAMPION and Debbie REYNOLDS / Lana TURNER / Kay KENDALL, Rex HARRISON and Angela LANSBURY

Tags : Ava GARDNER - Jeanne CRAIN - Anne BANCROFT - Betty GRABLE - Elizabeth TAYLOR - Marge CHAMPION - Debbie REYNOLDS - Lana TURNER - Kay KENDALL - Angela LANSBURY

INDISPENSABLE dans votre garde-robe Mesdames, la petite robe d'été... (de haut en bas) Brigitte BARDOT / Pamela TIFFIN / Angela LANSBURY / Charlotte RAMPLING / Ann PETERS / Claudia CARDINALE / Donna REED / Annette FUNICELLO 13/07/2013

INDISPENSABLE dans votre garde-robe Mesdames, la petite robe d'été... (de haut en bas) Brigitte BARDOT / Pamela TIFFIN / Angela LANSBURY / Charlotte RAMPLING / Ann PETERS / Claudia CARDINALE / Donna REED / Annette FUNICELLO
INDISPENSABLE dans votre garde-robe Mesdames, la petite robe d'été... (de haut en bas) Brigitte BARDOT / Pamela TIFFIN / Angela LANSBURY / Charlotte RAMPLING / Ann PETERS / Claudia CARDINALE / Donna REED / Annette FUNICELLO
INDISPENSABLE dans votre garde-robe Mesdames, la petite robe d'été... (de haut en bas) Brigitte BARDOT / Pamela TIFFIN / Angela LANSBURY / Charlotte RAMPLING / Ann PETERS / Claudia CARDINALE / Donna REED / Annette FUNICELLO
INDISPENSABLE dans votre garde-robe Mesdames, la petite robe d'été... (de haut en bas) Brigitte BARDOT / Pamela TIFFIN / Angela LANSBURY / Charlotte RAMPLING / Ann PETERS / Claudia CARDINALE / Donna REED / Annette FUNICELLO
INDISPENSABLE dans votre garde-robe Mesdames, la petite robe d'été... (de haut en bas) Brigitte BARDOT / Pamela TIFFIN / Angela LANSBURY / Charlotte RAMPLING / Ann PETERS / Claudia CARDINALE / Donna REED / Annette FUNICELLO
INDISPENSABLE dans votre garde-robe Mesdames, la petite robe d'été... (de haut en bas) Brigitte BARDOT / Pamela TIFFIN / Angela LANSBURY / Charlotte RAMPLING / Ann PETERS / Claudia CARDINALE / Donna REED / Annette FUNICELLO
INDISPENSABLE dans votre garde-robe Mesdames, la petite robe d'été... (de haut en bas) Brigitte BARDOT / Pamela TIFFIN / Angela LANSBURY / Charlotte RAMPLING / Ann PETERS / Claudia CARDINALE / Donna REED / Annette FUNICELLO
INDISPENSABLE dans votre garde-robe Mesdames, la petite robe d'été... (de haut en bas) Brigitte BARDOT / Pamela TIFFIN / Angela LANSBURY / Charlotte RAMPLING / Ann PETERS / Claudia CARDINALE / Donna REED / Annette FUNICELLO

Tags : Brigitte BARDOT - Pamela TIFFIN - Angela LANSBURY - Charlotte RAMPLING - Ann PETERS - Claudia CARDINALE - Donna REED - Annette FUNICELLO